Intelligence artificielle en droit : les véritables termes du débat

J’ai découvert il y a peu un excellent blog mêlant droit et nouvelles technologies intitulé “Un blog pour l’information juridique“. Un article récent rédigé par Monsieur Emmanuel Barthe, bibliothécaire documentaliste et veilleur juridique, a particulièrement retenu mon attention. Ce dernier tend a décrypter les termes techniques relatifs aux intelligences artificielles.

Alors que l’on entend de plus en plus parler de la future place prépondérante des nouvelles technologies dans le quotidien des professionnels de la justice, il est bon de définir les termes du débat.

Je vous invite à découvrir ci dessous le début de cet article passionnant, que vous pouvez lire en entier en suivant ce lien.

 

Legal tech, justice prédictive et plus encore “intelligence artiificielle” (IA) en droit sont devenus des sujets à la mode depuis 2015-2016.

Mais discours marketing et flou sur les performances sont légion dans ces informations — qui ressemblent plus à de la com’ qu’à de l’info.

De qui et de quoi parle t-on exactement : quelles sociétés, quelles fonctions, quelles technologies ?
Quels sont les véritables risques pour l’emploi des professionnels du droit (avocats, stagiaires, juristes d’entreprise, magistrats, notaires) et de leurs “paralegals”, documentalistes et veilleurs ?
Quels sont, également, les risques de la justice prédictive ?

C’est le sujet de ce billet, qui vise à démystifier les fonctionnalités et performances des applications présentées comme des “IA” (intelligence artificielle) en droit, tant pour le présent que pour le futur. Il s’appuie sur la lecture d’une bonne partie de la littérature disponible et sur des discussions personnelles avec certains acteurs.

Sommaire

  • Un sujet très tendance
  • De quoi parle t-on exactement ? Ou comment définir les legal tech et l’IA en droit aujourd’hui
  • ROSS : points forts et limites d’un moteur de recherche en langage naturel à base de machine learning avec supervision
  • Predictice, Case Law Analytics, Supra Legem : calculer les chances de gagner un procès avec le machine learning
  • Pourquoi une montée des “IA” en droit ?
  • Impact prévisible des “IA” sur les jeunes collaborateurs, stagiaires, paralegal et documentalistes juridiques ?
  • IA en droit et science-fiction ou les risques de la justice prédictive
  • Une “webliographie” sélective et rapide sur ROSS
Article relatif :  Doit on punir un robot qui s'est rendu coupable d'un crime?